Wind power

Wind power is the conversion of wind energy into more useful forms, such as electricity, using wind turbines.


See also:

Earth & Climate
  • Energy and the Environment
  • Renewable Energy
  • Environmental Science
Matter & Energy
  • Wind Energy
  • Electricity
  • Energy Technology

At the end of 2006, worldwide capacity of wind-powered generators was 73.9 gigawatts; although it currently produces just over 1% of world-wide electricity use, it accounts for approximately 20% of electricity use in Denmark, 9% in Spain, and 7% in Germany.Globally, wind power generation more than quadrupled between 2000 and 2006.
Most modern wind power is generated in the form of electricity by converting the rotation of turbine blades into electrical current by means of an electrical generator.

In windmills (a much older technology),Accessoires Galaxy S4, wind energy is used to turn mechanical machinery to do physical work, such as crushing grain or pumping water.
Wind power is used in large scale wind farms for national electrical grids as well as in small individual turbines for providing electricity to rural residences or grid-isolated locations.
Wind energy is plentiful, renewable, widely distributed,coque samsung galaxy s3, clean, and reduces toxic atmospheric and greenhouse gas emissions if used to replace fossil-fuel-derived electricity.

The intermittency of wind seldom creates problems when using wind power at low to moderate penetration levels.
There are many thousands of wind turbines operating, with a total capacity of 73,904 MW of which Europe accounts for 65% (2006).

The average output of one megawatt of wind power is equivalent to the average electricity consumption of about 250 American households.

Wind power was the most rapidly-growing means of alternative electricity generation at the turn of the century and world wind generation capacity more than quadrupled between 1999 and 2005.
There is an estimated 50 to 100 times more wind energy than plant biomass energy available on Earth.

Most of this wind energy can be found at high altitudes where continuous wind speeds of over 160 km/h (100 mph) occur.

Eventually, the wind energy is converted through friction into diffuse heat throughout the Earth’s surface and the atmosphere.
Large-scale onshore and near-shore wind energy facilities (wind farms) can be controversial due to aesthetic reasons and impact on the local environment.
It should be noted, however, that onshore and near-shore studies show that the number of birds killed by wind turbines is negligible compared to the number that die as a result of other human activities such as traffic, hunting, power lines and high-rise buildings and especially the environmental impacts of using non-clean power sources.

.

Posted in ideas | Leave a comment

Iliad publie ses résultats annuels 2013 nbsp; 13,7 millions d’abonnés fixes et mobiles

,sandales talons hauts

Le groupe Iliad, maison-mère de Free et Free Mobile, vient de publier ses résultats annuels 2013. Conformément aux objectifs du Groupe, l’année 2013 a été une nouvelle année de forte croissance avec plus de 3,1 millions d’abonnés recrutés (dont 2,8 millions d’abonnés mobiles) et une croissance du chiffre d’affaires de 19%. Les principaux éléments ayant marqué l’année 2013 pour le Groupe ont été les suivants :

Fixe : 276 000 nouveaux abonnés sur l’année 2013

Dans le fixe, Free poursuit le développement de son modèle de croissance rentable. Dans un contexte d’intense concurrence commerciale, le Groupe a maintenu , pour la 2ème année consécutive, son statut de premier recruteur dans le haut débit avec 276 000 nouveaux abonnés recrutés (net de résiliation) et une part de marché de 35 % sur l’année. Au total, Free compte 5 640 000 d’abonnés.

Le chiffre d’affaires des activités historiques a augmenté de près de 8% pour atteindre 2 498 millions d’euros. Cette hausse de l’activité s’est accompagnée d’une amélioration de la rentabilité de ces activités avec un Ebitda en croissance de 13% sur la période.

Mobile : 2,8 millions nouveaux abonnés recrutés en 2013 !

Dans le mobile, Free est le 1er recruteur sur l’année avec 2,8 millions de nouveaux abonnés. Au total, Free Mobile compte 8 040 000 d’abonnés !. Cette forte croissance permet au Groupe d’atteindre une part de marché de 12% au 31 décembre 2013, moins de 2 ans après son lancement commercial. Le chiffre d’affaires des activités mobiles a augmenté de 50% sur l ’année pour atteindre 1 261 millions d’euros au 31 décembre 2013. Les activités mobiles représentent désormais un tiers du chiffre d’affaires.

-  13,7 millions d’abonnés (fixes et mobiles)

-  Chiffre d’affaires en hausse de près de 19% à plus de 3,7 milliards d’euros

-  Hausse de 31% de l’ Ebitda à plus de 1,2 milliard d’euros

-  Progression de 42% du résultat net à 265 millions d’euros

-  24% du chiffre d’affaires investis en 2013, soit l’effort d’investissement le plus important du secteur 2/10 du Groupe (soit plus de 900 millions d’euros).

Fidèle à sa stratégie d’enrichissement de ses offres commerciales, Free a proposé de nombreuses innovations sur la période (roaming au Portugal, lancement des Femtocells,nu pied femme, ouverture des services 4G, offre de location de smartphones… ), pouvant peser sur la rentabilité à court terme, mais permettant de maintenir une excellente dynamique commerciale.

Une contribution positive de 114 millions d’euros à l’Ebitda du Groupe

Les activités mobiles du Groupe ont contribué à hauteur de 114 millions d’euros à l’Ebitda du Groupe en 2013, contre une perte de 46 millions d’euros en 2012. Cette amélioration s’explique par l’atteinte de la taille critique nécessaire à l’absorption de la base de coûts fixes et la hausse du trafic transporté sur le réseau Free Mobile grâce principalement à l’utilisation des fréquences 900MHz dans les zones denses et aussi à l ’extension de la couverture du réseau Free Mobile.

Cette progression est d’autant plus forte que le Groupe n’a bénéficié de l’asymétrie des terminaisons d’appel que sur le 1er semestre 2013.

Une politique d’investissement ambitieuse permettant d’accompagner la croissance du Groupe.

Sur l’année 2013 , le Groupe a maintenu son effort d’investissement en investissant 24% de son chiffre d’affaires soit plus de 900 millions d’euros afin d’étendre la couverture de ses réseaux fixes et mobiles.

Au cours de l’année 2013, le Groupe a maintenu ses efforts de déploiement de son réseau mobile avec plus de 700 nouveaux sites déployés, portant le nombre total de sites 3G en service au 31 décembre 2013 à plus de 2 500, soit une couverture de plus de 60% de la population. 

Pour information, d’après les derniers chiffres publiés par l’Agence Nationale des Fréquences, au 1 mars 2014, Free dispose de 2760 sites 3G et 1115 sites 4G en service (chaque site dispose d’une ou plusieurs antennes).

Des performances financières solides et une structure financière renforcée :

L’Ebitda du Groupe dépasse pour la première fois la barre d’un milliard d’euros, à 1 204 millions d’euros, soit une croissance de 31% sur l’année 2013. Le résultat net du Groupe progresse de près de 42% sur la période pour atteindre 265 millions d’euros.

La structure financière du Groupe déjà très solide s’est encore renforcée en 2013, avec le refinancement et l’allongement de la maturité de sa principale ligne de crédit (1,4 milliard d’euros), l’accélération de la génération de Free Cash Flow (FCF) des activités ADSL (636 millions au 31 décembre 2013 contre 509 millions d’euros au 31 décembre 2012) et un ratio d’endettement en forte amélioration à 0,85x au 31 décembre 2013.

Le chiffre d’affaires du Groupe a progressé de près de 600 millions d’euros en 2013, soit une hausse de 19% sur la période. Cette croissance soutenue s’explique principalement par le développement des activités mobiles et dans une moindre mesure par la poursuite de la croissance des activités fixes.

Au 31 décembre 2013 , le chiffre d’affaires Groupe s’établissait ainsi à 3 748 millions d’euros.

Posted in ideas | Leave a comment